Menu Fermer

Washington: Plus d’un demi-million de personnes ont marché dans la capitale américaine pour défendre la vie innocente et les droits de l’enfant à naître

Chaque année, à l’anniversaire de la tristement célèbre décision de la Cour suprême connue sous le nom de Roe vs. Wade, de 1973, qui a ouvert la voie à l’avortement légal aux États-Unis, des milliers de militants pro-vie défilent dans la capitale dans ce qui est devenu la «mère de toutes les marches pro -vie», du monde.

Plus de 60% de la Marche était composée de jeunes de 15 à 25 ans.  Une observation concerne la participation des catholiques. Même si la Marche est une initiative laïque, voire politique, et donc ouverte à tous, la présence catholique est écrasante. Beaucoup prient le chapelet, d’autres portent des images de la Vierge ou des saints, d’autres encore chantent des chants religieux. Il y a beaucoup de prêtres, surtout des jeunes, qui portent la soutane. Certains diocèses sont officiellement représentés, avec une bannière aux armoiries de l’évêque. Il existe de nombreux groupes paroissiaux dirigés par leur curé, qui portent des bannières avec leurs saints patrons. Les catholiques américains n’ont pas peur d’apporter leur foi sur la place publique. (Voir article déjà publié ici)

Ce vaste mouvement pro-vie aux États-Unis a également des conséquences politiques. À la fin de la marche, les dirigeants pro-vie contactent leurs députés et sénateurs, leur faisant pression en faveur de la vie innocente et contre toute législation qui pourrait entraver les droits des enfants à naître. Le mouvement pro-vie américain suit de près les politiciens et enregistre leurs interventions au Congrès, puis oriente le vote pro-vie vers des politiciens qui défendent véritablement la vie humaine. Le vote pro-vie peut signifier la victoire ou la défaite d’un candidat, et les personnalités publiques le savent.

Cela marque une nette différence avec de nombreux mouvements pro-vie en Europe qui, pour de nombreuses raisons, ne parviennent pas à transformer leur action en résultats politiques concrets.

Le président Trump connaît très bien le poids du vote pro-vie. Il est le premier président américain à participer à la Marche pour la vie. Dans un discours inspirant, à plusieurs reprises interrompu par des applaudissements, il a énuméré tout ce qu’il a fait pour défendre des enfants innocents et leurs mères. Il a promis de faire de l’Amérique le premier pays en faveur de la vie et de la famille: “Nous gagnerons la bataille pour la vie!”. Quel chef d’Etat européen participerait à une manifestation contre l’avortement ?… Beaucoup reste a faire en France et en Europe, pour défendre la vie innocente ,Droit de Naître pressente, félicité les amis pro-vies nord-américains et espérons que d’autres pourrons s’inspirer des leurs dynamisme et méthodes.

Photo de la March for Life 2020

Recommandés pour vous