Menu Fermer

Le Pape Benoit XVI dénonce les attentats contre le droit à la vie

Lors d’un récent symposium de l’Académie pontificale pour la vie, le Pape Benoît XVI a rappelé que, « à la lumière de la raison », tout homme « peut reconnaître dans la loi naturelle écrite dans le cœur, la valeur sacrée de la vie humaine dès son commencement et jusqu’à son terme ».

Il a profité de l’occasion pour élever la voix contre les attentats au droit à la vie dans la société contemporaine, en dénonçant, d’une part « les pressions toujours plus fortes pour légaliser l’avortement en Amérique latine et dans les pays en voie de développement », et d’autre part, dans les pays développés, la tendance à « instaurer de subtiles et larges méthodes d’eugénisme, jusqu’à la recherche obsessionnelle de ‘l’enfant parfait’ », ainsi que la promotion « des lois pour légaliser l’euthanasie ».

« La vie est le premier des biens reçus de Dieu, c’est le fondement de tous les autres; garantir le droit à la vie pour tous et de manière égale pour tous est un devoir, et de l’accomplissement de ce devoir dépend l’avenir de l’humanité », a-t-il conclu.

Dans son homélie du samedi 7 mai 2005 pour la possession de la Cathedra Romana à la Basilique  Saint-Jean-de-Latran, le pape Benoit XVI a ajouté : « Face aux interprétations erronées de la liberté, Jean Paul II souligna de manière catégorique l’inviolabilité de l’être humain, l’inviolabilité de la vie humaine de sa conception jusqu’à sa mort naturelle. La liberté de tuer n’est pas une liberté, mais une tyrannie qui réduit l’être humain en esclavage »

Recommandés pour vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *