Menu Fermer

C8 la chaîne qui ose plus encore en diffusant le film qui dit des vérités sur l’avortement : UNPLANED

Nous publions  une partie de la lettre de soutien envoyé par un adhérent de Droit de Naître à C8 après la diffusion du film Unplanned et nous conseillons d’encourager cette chaine pour les bonnes diffusions 

Bonjour,

Au moment où les médias politiquement correct s’acharnent sur vous car avez osé diffuser à 21 h hier, le film ” Unplanned “, où la ministre de l’égalité entre l’homme et la femme vous menace, main dans la main avec le planning familial, de vous poursuivre au nom du ” délit d’entrave à l’ IVG “, où l’on saisit le CSA contre vous, moi je vous félicite et vous soutient comme beaucoup d’autres. C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai regardé hier ce film fort et très émouvant. J’en ai eu connaissance il y a près d’un an par la société SAGE, j’avais failli acheter le DVD.

D’abord sachez que le planning familial n’a aucune, je dis bien aucune leçon de morale à donner. En particulier sa branche américaine, qui est au cœur d’un scandale judiciaire depuis plus de 5 ans et a vu ses subventions sérieusement diminuer dans plusieurs états américains, voire même supprimées. Avez -vous entendu parler de l’enquête de deux ans de ce courageux journaliste d’investigation, David DALEIDEN qui a filmé en cachette des vidéos avec de hauts responsables du planning américain ? Il a révélé, qu’en plus d’avoir pratiqué depuis des décennies, des dizaines de millions d’avortements, cette organisation faisait en contrebande’ un trafic juteux d’organes de fœtus avortés à un stade avancé de la grossesse vendus à d’obscures laboratoires… L’association Center for Médical Progress révèle depuis 6 ans des vidéos très compromettantes, voici le lien vers celle du 14 juillet dernier :

https://youtu.be/DL__1P0tcrY

Les adversaires de ce film, appellent les pro-vie des ” antichoix “. On est avant tout des pro-vie. Mais si le choix que l’on propose à une future mère en détresse est de laisser la vie à son bébé, ou de la supprimer… nous sommes fiers au nom de l’assistance à personne en danger, d’être dans ce cas pour le choix de laisser la vie sauve à un bébé innocent. Il pourrait être notre futur enfant, ou notre futur frère ou sœur. Nous avons tous été d’abord zygote, puis embryon, puis fœtus.

Dans le monde entier, comme en France, dans un contexte différent des êtres innocents sont aussi démembrés, brûlés par une solution saline, voire même… décapités. Cela se passe dans l’aveuglement idéologique de lois qui permettent aux obstétriciens de réaliser ces actes sans qu’on le voit clairement, pour ” des affections d’une particulière gravité à toute période de la grossesse “.

Aucune loi ne peut contredire une vérité et une évidence scientifique sur le début de la vie humaine dès sa conception. Je joint à la fin de ce message, des déclarations de généticiens et gynécologues de réputation mondiale pour certains, confirmant que la vie humaine commence dès la conception.   …

On a même été capable en 2016 de voter une nouvelle loi de ” délit d’entrave à l’avortement ” que n’auraient pas renié les dictateurs de nombreux pays. Elle  aurait mérité d’être totalement rejetée par le conseil Constitutionnel,  cette loi ahurissante applique d’ailleurs une justice à deux vitesses, en ne s’appliquant qu’aux sites internet défavorables à l’avortement, le site gouvernemental lui, n’étant pas concerné même lorsqu’en 2016 il présentait sans complexe une vidéo d’un psychologue disant que le traumatisme post-avortif n’existait pas. Des psychologues et psychiatres du monde entier pourraient le contredire…

Ainsi, on ose vous menacer d’une amende de 30 000 euros et de 2 ans de prison pour ” délit d’entrave à l’ IVG ” ?!

Quand on sait que c’est une entrave à la suppression d’une vie innocente et qu’à côté de cela, la non-assistance à personne en danger peut être punit de 5 ans de prison…on comprend que la justice est en train de marcher sur la tête ! ….

« Le développement de l’homme commence par la fusion de deux cellules – du gamète féminin – c’est-à-dire de la cellule oocyte et du gamète masculin – du spermatozoïde, au moment de la fécondation. » Prof. M. Troszynski, gynécologue-obstétricien, Varsovie.

Veuillez agréer, l’expression de toute ma considération

 

Recommandés pour vous