Menu Fermer

Rome: Marche pour la vie

La IX Marche pour la Vie  2019 a commencé de la piazza de la Repubblica , le cortège a traversé le centre de la ville par le très connu rue  via Cavour et via dei Fori Imperiali; vers 17h arrivée pour finir  à la piazza della Madona de Loreto. Des  milliers de marcheurs étaient présents ce samedi 18 mai à Rome bien plus nombreux que la marche de 2018

S’est également joint aux marcheurs de nombreux ecclésiastiques  Notamment le Cardinal  Raymond Leo Burke et le primat d’Hollande le cardinal  Willem Jacobus Eijk, l’ évêque Msg Luigi Negri , des dizaines des prêtres des  religieux et religieuses ainsi  que la Dra Gianna  Emanuela Molla, fille  de Sainte Gianna Beretta Molla, la  sénatrice Isabella Rauti des élus et des dirigeants de plusieurs mouvements catholiques.

Beaucoup de familles étaient présentes, notamment des jeunes enfants portant des ballons colorés, qui ont marqué d’une empreinte joyeuse dans les rues  aussi animés par  les sons  sympathiques des cornemuses du  mouvement Tradition Famille Propriété.

Les leaders des associations internationales pro-vie ont  marché, tels que la Manif pour tous les Français, le Droit de Naître, le Pro Malta Christiana , la Fundacia Metych Stópek , le Derecho de Vivir , la Bewegung für das Leben . Des délégations sont venues du monde entier, notamment de France, Espagne, Allemagne, Pologne, Roumanie, Estonie, Pays-Bas, Croatie, Canada, États-Unis, Brésil, Argentine et Nouvelle-Zélande.

La Présidente de la Marche et organisatrice Virginia Coda Nunziante a finalise «soulignant la croissance de “la conscience de mener une grande bataille civile et morale, la détermination de ne pas reculer, de ne pas accepter de compromis, car des compromis sur la vie humaine innocente ne sont pas possibles”. En Argentine, un important mouvement anti-avortement s’est développé. Au Brésil, le gouvernement a bloqué toutes les demandes de légalisation de l’avortement. Aux États-Unis, une loi très restrictive vient d’être adoptée en Alabama, qui interdit presque totalement l’avortement. Et d’autres États vont dans le même sens: “Cela montre que le processus historique n’est pas irréversible, car l’histoire est faite par le libre arbitre des hommes et par l’intervention de Dieu.

Nous devons désirer une société qui respecte la loi naturelle et divine et nous devons aimer une société qui reconnaît la royauté sociale du Christ, car c’est le but ultime de notre action. L’avortement piétine la loi divine et naturelle. Comment pouvons-nous imaginer que l’aide de Dieu ferait défaut à ceux qui s’engagent généreusement à défendre la vie, tant matérielle que spirituelle, qui est le premier bien que Dieu nous a donné, celui dont dépendent tous les autres biens? Nous avons une foi immense dans le résultat victorieux de notre combat. Nous formons une grande famille et refusons toute tentative de division et de fragmentation, convaincus que l’union autour de la vérité constitue une force irrésistible: la force du bien qui avance et que rien ni personne ne peut arrêter “.Ce qui est certain, c’est que la Marche pour la vie à Rome représente désormais une référence indispensable dans la bataille pour la vie, une référence qui ne peut être ignorée, et nous ne pouvons pas le faire sans en parler.

La bonne bataille pour la vie ne s’arrête pas, mais se poursuit sans arrêt. Les pro-vies en Italie sont à l’offensive. »

Photo : https://www.marciaperlavita.it/th_gallery/ix-marcia-per-la-vita/

Source : https://www.ilfoglio.it/bioetica-e-diritti/2019/05/18/video/a-roma-sfila-la-marcia-per-la-vita-con-pillon-e-forza-nuova-255697/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *